Article fitness lyon coaching

30 idées fitness à détruire

Attention, ton volontairement décalé !

1/30   "Le sport ne fait pas maigrir"

Je commence par la pire, qui plus est confirmée par quelques médias ces derniers temps qui n'y connaissent rien et qui, forcément parce que beaucoup les suivent, tendent à généraliser ces pensées ridicules (et le terme est gentil). Le sport fait forcément maigrir ! A partir du moment où tu te bouges les fesses, tu pompes de l'énergie et donc dans tes poches de graisses (ce qu'on appelle nous les hommes les poignées d'amour, ou vous les femmes la brioche ça dépend le point de vue). Et qu'on ne vienne pas nous emmerder avec des arguments à la con qui ne sont pas directement liés à l'activité physique : "oui mais tu sais, moi après le sport j'ai faim. Donc je mange plus que si je ne faisais pas de sport. Donc le sport ne me fait pas maigrir". En même temps si t'as la force mentale d'un enfant de 12 ans, j'y peux rien... tu gâches juste tes efforts !


2/30   "Coach, je veux que tu me fasses faire plein d'abdos pour retirer mon gras du bide"

J'adore. Pour embêter les personnes qui me demandent ça, je leur fais faire quelques air squat. Là, ils me prennent pour un illuminé (ou un débile ça dépend). Non messieurs dames, le corps humain ne marche pas comme ça. Ca serait trop simple. Il ne sert à rien de faire des séries de 1000 crunch pour perdre du ventre, toute activité physique suffisamment intense qui nécessite d'aller puiser dans nos réserves de ce petit corps gélatineux jaune qu'on appelle la graisse peut vous faire perdre cette brioche. Ou pas. C'est là que notre corps est sadique. Il va piocher là où il le souhaite, et pas forcément là où l'on veut. La chance, c'est que ça vous permet de varier considérablement vos entraînements et donc de solliciter plein de muscles différents pour finalement arriver aux même résultats de fonte adipeuse.


3/30   "Coach, je veux faire du cardio pendant au moins 1h, car il parait que c'est là qu'on perd du gras"

zumba lyon coaching

Non mam'selle, on perd du gras dès les premières minutes d'effort, plus ou moins selon tes réserves de glycogène (mais ça je l'explique autrement pour les néophytes ;) Donc rien ne sert de courir comme un petit lapin pendant des heures. Il suffit surtout d'augmenter l'intensité. Alors oui ça picote un peu plus les cuisses, oui ça fait un peu plus transpirer, mais en même temps on n'est pas là pour tricoter ! Et l'avantage avec ce genre d'entraînement contrairement aux looongues séances de footing, c'est que tu peux allier la perte de poids avec la prise de force musculaire voire la diminution de la cellulite. Elle est pas belle la vie !


4/30   "Raah Coach, tu m'as tué, l'acide lactique m'a coupé les jambes, il faut que je m'étire"

Rum rum. Retires tout de suite ce que tu as dis, relève toi et va trottiner plutôt. L'acide lactique, ce fameux terme qu'on emploie à toutes les sauces. Déjà, on parle de Lactate. Partons du commencement.. Ce lactate est tout simplement un élément produit suite à une succession de réactions en chaîne dont quelques éléments ont manqué car l'effort physique produit a été important (en volume, en intensité ou les 2 bien souvent). Si l'on n'en produit plus, la performance chute et c'est l'arrêt de l'effort. Donc non, ce n'est pas le lactate (et non l'acide lactique) qui provoque l'arrêt de l'effort, mais plutôt l'arrêt de sa production.
Pour la question des étirements, cela ne jouera en rien sur votre concentration en lactate. De la même façon, la création de ces lactates ne sont pas responsable de l'apparition des courbatures du lendemain.
Quand vous entendrez maintenant à la télévision des commentateurs s'exclamer "ah la la le pauvre, le lactate est monté très fort dans les jambes, ça lui a tué sa performance", vous pourrez lui jeter votre bière à la figure (sauf si vous tenez à votre télé. sauf si c'est une cathodique, à ce compte là allez y balancez moi ça)